L’industrie

UNE RICHESSE HUMAINE AU SERVICE DES RESSOURCES DE LA TERRE

L’industrie compte aujourd’hui 424 établissements, emploie 17 500 personnes et dégage un PIB de 2 milliards de dirhams. Ses grands secteurs sont l’agroalimentaire (38 % des unités), la chimie et para-chimie (34 %), la métallurgie et la mécanique (23 %), le textile et le cuir et enfin l’électricité et l’électronique.

L’agroalimentaire, essentiellement la valorisation des produits agricoles et halieutiques, représente à elle seule 70 % de l’industrie régionale (plus de 7 millions de dirhams de chiffre d’affaires sur un total de 10,8 millions) et 63 %des salariés.

À noter, 85 % des unités industrielles sont implantées dans les préfectures d’Agadir – Ida Ouatanane et Inzegane – Aït Melloul. Dans les autres provinces, l’industrie repose principalement sur le traitement de produits locaux : production d’huile d’argan et d’olive, distillation des roses et traitement du lait.

La richesse des sous-sols de la région offre des potentialités minières très importantes : métaux précieux (1 527 kg d’or et 3 124 kg d’argent), basiques (cuivre, plomb et zinc) et substances industrielles (barytine, oligiste et talc) pour un total de 35 000 tonnes.
OUARZAZATE, CAPITALE MONDIALE DU CINÉMA DU DÉSERT

Le développement volontariste de l’industrie cinématographique à Ouarzazate a été érigé par la stratégie de la région Souss Massa Drâa comme chantier prioritaire.

Le développement de cette niche de croissance passera inéluctablement par une intégration avancée de sa chaîne de valeur : financement et développement de scénarii, production, marketing et distribution, diffusion et distribution post-diffusion.

La province dispose de nombreux atouts à même de garantir sa compétitivité au niveau international :

  • la beauté, la richesse et la luminosité exceptionnelle des sites de tournage,
  • la politique d’assistance proactive adoptée par les autorités locales,
  • la diversité ethnique et l’expérience acquise par la main d’oeuvre locale,
  • la proximité des sites de production européens.

Le mix-produit se verra complété par la création de centres de formation de techniciens spécialisés, le transfert des meilleures pratiques de l’industrie, une meilleure concertation entre tous les intervenants de la filière et l’amélioration de la connectivité aérienne. Enfin, la province de Ouarzazate vient d’établir un jumelage avec Hollywood, capitale internationale du cinéma, ce qui représente une opportunité de croissance indéniable grâce à l’ouverture et au gisement d’expertise qu’il apportera.